« Crise aux urgences de Mulhouse : nous allons servir de laboratoire pour réformer les urgences en France»

https://france3-regions.francetvinfo.fr/

La crise du COVID 19 a médiatisé aux yeux du grand public les problématiques nationales inhérentes aux services des urgences.

Véritables autoroutes embouteillées, les Services d’Accueil des Urgences (SAU) « débordent », les soignants sont trop souvent dans l’obligation – par manque de temps –  de prendre en charge les patients « à la chaîne », patients qui se sentent parfois victimes d’une « déshumanisation ».  Les causes des urgences en tension sont multifactorielles : le nombre de passages annuels croît tandis que la médecine de ville décroît, les délais d’attente s’allongent, l’attractivité médicale pour la spécialité n’est pas au beau fixe, les places disponibles en lit d’aval se rarifient…

Comment remédier au cercle vicieux du soignant malade de ne pouvoir soigner ?

Comment créer un système fluide et évolutif, permettant la prise en charge qualitative de tout patient, quelques soient son âge et son état de santé ?

Comment faire face aux pandémies sans nuire aux prises en charge courantes ? Comment sectoriser les flux tout en favorisant les mutualisations de moyens ?

APSIS Santé a conduit les études pré-opérationnelles de la modernisation des urgences du Groupe Hospitalier de la région de Mulhouse et Sud Alsace (55 000 passages adultes / an). Le projet a pour principales visées l’augmentation de la capacité du service, l’amélioration de l’accueil et de la sécurité des soins, la sectorisation des flux, ainsi que le renforcement de l’attractivité.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.